Haberler

FRANSIZ GAZETELERİNDE YAYINLANAN İLANLARIMIZ

22 Aralık 2011 tarihinde Fransız Ulusal Meclisi'nde görüşülecek, Ermeni iddalarının reddinin suç sayılmasını öngören yasa teklifi ile ilgili, Başkanımız İnan Kıraç’ın Galatasaray Eğitim Kurumları’nı yakından tanıyan bakan, milletvekili, senatör ve politikacılara 16 Aralık 2011 tarihinde gönderdiği mektubun örneği ve 21 Aralık 2011 Le Figaro ile 22 Aralık 2011 Le Monde gazetelerinde yayınlanan ilan aşağıdadır.

Bahsi geçen bakan, milletvekili, senatör ve politikacılarla lobi çalışmalarını yüz yüze yürütmek üzere, Başkanımız İnan Kıraç ve GEV Fransa ilişkileri sorumlusu Lale Bulak Paris’te bulunmaktadır.

Galatasaray Eğitim Vakfı

___________________________________________

Istanbul, le 16 Décembre,2011

Monsieur ……………..

Monsieur le Député

Président de la Fondation d’Education Galatasaray et porte-parole de la communauté Galatasaray, je m’adresse à vous comme ami de la Turquie, sachant combien vous êtes sensible à la qualité des relations entre nos deux pays, symbolisées par une coopération culturelle plus que centenaire.

C’est avec une grande inquiétude que nous voyons s’engager une procédure parlementaire qui, si elle aboutissait, ne pourrait que nuire profondément et durablement à cette relation.

Nous pensons, comme tous les hommes de bon sens, qu’un organe politique, quel qu’il soit, n’a pas à se saisir, pour les juger, d’événements historiques qui ne doivent être examinés que par des historiens objectifs.

C’est pourquoi, nous comptons sur cette longue amitié qui nous lie pour que vous essayiez d’empêcher un processus dont ne pourrait résulter que des conséquences difficilement remédiables.

Dans l’espoir d’une issue favorable, je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, l’expression de ma haute considération.

İnan Kıraç

La Fondation pour L’Education de Galatasaray

Président

___________________________________________

Le Figaro, 21.12.2011 / Le Monde 22.12.2011

Nous, diplômés du Lycée et de l’Université Galatasaray, établissement plus que centenaire et symbole incontournable de la coopération franco-turque, où nous avons été formés à la connaissance et à l’amour de la langue et de la culture françaises, exprimons ici notre vive inquiétude quant au projet de loi que s’apprête à examiner l’Assemblée Nationale française sur la « répression de la contestation de l’existence des génocides reconnus par la loi ». Y voyant une relation directe avec la question arménienne, nous estimons avec tous les hommes de bon sens qu’un corps politique doit laisser à des historiens objectifs l’examen d’événements historiques et craignons que , s’il aboutissait, un tel processus ne pourrait qu’avoir des conséquences difficilement remédiables et nuire durablement à l’amitié séculaire entre la Turquie et la France, bien précieux que les hommes et le temps ont forgé et que l’on se doit de préserver.

La Fondation d’Education Galatasaray et l’Alliance Galatasaray



Tarih yazmak, tarih yapmak kadar önemlidir. Yazan, yapana sadık kalmalıdır.

Mustafa Kemal Atatürk